La pose du câble sous-marin METISS a démarré dans l’océan Indien

(Agence Ecofin) – Les dix opérateurs télécoms membres du consortium du câble sous-marin METISS devraient jouir des capacités data de cette infrastructure télécoms d’ici la fin de l’année. Son déploiement a officiellement débuté dans l’océan Indien.

La pose du câble sous-marin METISS (MElting poT Indianoceanic Submarine System) a démarré le 3 juin 2020. L’opération est conduite par le CS Teliri, le navire câblier d’Elettra, filiale italienne d’Orange Marine.

L’opération qui a débuté à Madagascar devrait se poursuivre par la suite à Maurice et La Réunion. Il est prévu que la pose soit complétée d’ici le mois d’août par l’Afrique du Sud. L’infrastructure de télécommunications devrait être mise en service au dernier trimestre 2020.

Initiative de la Commission de l’océan Indien (COI), ce câble est porté par dix opérateurs télécoms que sont Emtel et CEB FiberNet de Maurice ; Canal + Telecom, SFR et Zeop de la Réunion ; Telco OI (Only) de Mayotte ; Blueline, Airtel et Telma de Madagascar ; et Belgacom International Carrier Services. Ils ont signé en 2016 et 2017 l’accord de construction et de gestion de ce nouveau câble à très haut débit. D’une longueur de 3 500 km, le câble METISS offre une capacité de 24 Tbps.

Fruit d’un investissement total d’environ 40 millions euros, METISS a été construit par les sociétés Alcatel Submarine Networks et Elettra TLC SPA. Une fois son déploiement achevé, il devrait être connecté aux autres câbles internationaux. métis

Lire aussi:

19/02/2018 – La construction du câble METISS, confiée à Alcatel Submarine Networks et Electra TLC SPA

13/07/2017 – Airtel Madagascar et Belgacom International Carrier Services rejoignent le consortium du câble METISS  

01/07/2016 – Blueline, Telma et Emtel ont rejoint le projet de câble sous-marin régional de fibre optique METISS

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

German lawmakers see way out of ECB court ruling conundrum: paper By Reuters

Read Next

The King of Good Times

%d bloggers like this: