Un vaccin annoncé, et l’espoir revient sur les bourses du monde sauf pour les valeurs technologiques

(Agence Ecofin) – Avec l’annonce par l’américain Pfizer d’un vaccin anti-covid-19, les investisseurs ont manifesté l’espoir de voir les activités revenir au niveau d’avant. Les valeurs bancaires ont profité de cette vague positive, mais pas celles technologiques.

L’annonce par le groupe américain Pfizer d’un vaccin anti-covid-19 efficace à 90% a eu un effet positif sur l’ensemble des bourses du monde.

De Tokyo à Paris, en passant par les bourses des marchés émergents, les principaux indices du marché financier ont terminé dans le vert. La valeur Pfizer a elle-même progressé de 7,5% dans la journée du 9 novembre. Les investisseurs entrevoient déjà une forte rentabilité sur un produit qui sera demandé par la planète.

Sur la place boursière de New York, les grands groupes bancaires font partie de ceux qui ont le plus gagné. JP Morgan, Bank of America, Wells Fargo ou encore Citi, ont tous terminé sur des actions en progression de plus de 10%.

En Europe aussi, le secteur bancaire a connu une belle progression. La plus importante de cette région en termes de valeurs boursières (HSBC Holdings) a bondi de 10% tandis que le français BNP Paribas désormais deuxième banque côté d’Europe, a évolué de 17%, selon des données de Capital IQ.

En Afrique, les valeurs des banques cotées ont aussi solidement progressé, mais à un rythme moindre. Cette performance des banques ne surprend pas. Avec la pandémie, elles ont eu recours aux provisions pour faire face aux risques de défaut de paiement, du fait de l’arrêt des activités de plusieurs de leurs clients. Ces provisions ont réduit leurs bénéfices nets, mais ont dopé leur trésorerie.

Des hausses de marges nettes sont donc attendues, maintenant que l’espoir d’un vaccin et d’une reprise à la normale se dessine dans l’économie mondiale. En effet, à côté des banques, d’autres valeurs ont fait un bond. C’est le cas des grands transporteurs américains comme Delta Airlines, dont l’action a bondi de plus de 17%, dans la perspective de la reprise véritable des activités aéroportuaires. Pourtant, Pfizer a annoncé que son vaccin n’est efficace qu’à 90% et surtout qu’il ne savait pas combien de temps durerait la protection.

Entre la victoire déclarée de Joe Biden à la présidentielle américaine et une solution en vue contre la covid-19, les marchés avaient besoin d’un nouvel espoir. C’est la joie pour tout le monde, sauf pour les valeurs technologiques notamment américaines. Netflix, Zoom et les autres, ont plongé. Dans le cas de Zoom qui offre des services de communication à distance très utilisés aujourd’hui ; rien ne dit pourtant que son âge d’or est à sa fin.

Idriss Linge

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Idriss LINGE

Source link

Capital Media

Read Previous

Raxio Group choisit le Mozambique et la RD Congo pour accueillir ses futurs centres de données

Read Next

Gene editing is revealing how corals respond to warming waters. It could transform how we manage our reefs

%d bloggers like this: