Le nigérian Alitheia Capital parle des conséquences de la covid-19 sur ses investissements

(Agence Ecofin) – Selon les secteurs et types d’entreprises, la covid-19 a eu des conséquences tout aussi positives que négatives. La gérante d’Alitheia, une société de capital investissement basée à Lagos, au Nigeria, a accepté de partager l’expérience de sa structure avec l’Agence Ecofin.

Alitheia Capital, une firme d’investissement privé basée à Lagos, au Nigeria fait savoir que la covid-19 s’est ressentie dans son portefeuille des investissements avec plus ou moins de difficultés, en fonction des secteurs concernés.

« Le changement d’environnement du fait de la covid-19 a créé des opportunités de croissance pour certaines sociétés de notre portefeuille qui disposaient déjà de l’infrastructure technologique nécessaire pour continuer à atteindre les fournisseurs et les clients. Il y avait aussi des défis qui nécessitaient d’appliquer des solutions plus ingénieuses », a fait savoir Ishmael Tokunboh, cofondatrice et manager-gérante de l’entreprise, dans des réponses envoyées par mail à l’Agence Ecofin.

Pour les entreprises du secteur de l’agro-industrie et la production de biens manufacturés, la firme signale qu’il y a eu des perturbations importantes de la chaîne d’approvisionnement. Cela a conduit à des hausses du coût de production et, dans certains cas, à l’arrêt des opérations. Le confinement est aussi présenté comme un élément de contexte avec lequel il a fallu s’adapter.

« Dans ces cas, nous avons pu travailler avec les entreprises de notre portefeuille pour repenser leurs modèles, trouver des solutions locales et renforcer la résilience de leurs processus et de leurs stratégies, afin d’atténuer les perturbations futures », a fait savoir Ishmael Tokunboh. Le dernier défi posé est celui du financement. Les entreprises du portefeuille de la firme de private equity étaient à différents niveaux de leurs trésoreries au moment où la pandémie a frappé.

Les différents fonds sous la gestion d’Alitheia Capital bénéficient de l’appui de plusieurs investisseurs institutionnels, comme le Fonds Soros pour le développement, ou le FMO néerlandais. La société investit sur des projets d’entreprises qui sont à leur début, ou au deuxième stade de leur progression.

Selon des données consultées sur Capital IQ de S&P Global Ratings, 77,7% de ses investissements sont actuellement dans le secteur des technologies ou de la finance.

Idriss Linge

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

Le ministre des Télécoms consulte les acteurs du secteur sur la connexion du Gabon au câble 2Africa

Read Next

Can employers require workers to take the COVID-19 vaccine? 6 questions answered

%d bloggers like this: