L’Italie et la Libye étudient une coopération dans les TIC

(Agence Ecofin) – Les technologies de l’information et de la communication peuvent servir à améliorer la qualité des services publics. La Libye en pleine reconstruction mise sur la transformation numérique de son administration.

L’Italie et la Libye envisagent une coopération dans le secteur des technologies de l’information et de la communication. Une ébauche de mémorandum d’entente a été étudiée la semaine dernière à Tripoli par les deux parties, représentées respectivement  par l’ambassadeur d’Italie à Tripoli, Giuseppe Buccino Grimaldi, et Mahmoud Khalifa Al-Tlissi, le sous-secrétaire aux Affaires techniques du ministère des Affaires étrangères du gouvernement libyen d’entente nationale.

Selon le ministère libyen, l’ébauche de mémorandum d’entente étudiée avec l’ambassadeur d’Italie porte particulièrement sur un accompagnement de la Libye « dans le domaine de la technologie numérique utilisée dans les services publics pour améliorer et simplifier la communication entre les citoyens et les administrations publiques ».

La Libye est en pleine reconstruction après plusieurs années de conflits internes qui ont détruit l’appareil administratif et rendent aujourd’hui difficile le service public. La crise de Covid-19 avec ses restrictions n’a pas du tout aidé, car elle a contraint à une démobilisation du peu d’agents publics déjà en service, compliquant davantage la vie des Libyens. Selon le Public Service Index 2020 de The Global Economy.com, la Libye affiche actuellement un faible niveau d’accès aux services publics.

Avec le numérique qui apporte la dématérialisation et la mobilité, l’Italie estime que le gouvernement local gagnerait en efficacité dans la fourniture de services aux citoyens. C’est également une opportunité pour le pays européen de renforcer ses relations bilatérales avec la Libye qui abrite les plus grandes réserves de pétrole brut d’Afrique.

Muriel Edjo

Lire aussi :

19/11/2019 – Libye : Al-Madar Aljadid lance la 5G malgré les affrontements qui nuisent au réseau télécoms

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Muriel EDJO

Source link

Capital Media

Read Previous

Biden will ‘walk, not run’ on trade deals as Sino-U.S. tension lingers By Reuters

Read Next

MTN Group a cédé à 121 millions $ ses 20 % de parts au sein du fournisseur de services de données mobiles BICS

%d bloggers like this: