Raxio Group annonce la construction de « Raxio Kinshasa », son premier centre de données de RD Congo

(Agence Ecofin) – Le marché des centres de données en Afrique a explosé avec la pandémie de coronavirus. La demande en services gérés a augmenté au regard de la transformation numérique accélérée du continent. Raxio se positionne pour une part de ce marché à fort potentiel.

Le constructeur et exploitant de centres de données neutres Raxio Group annonce, ce mercredi 3 mars, la création de « Raxio Kinshasa » et son investissement dans ce tout premier centre de données en République démocratique du Congo. L’infrastructure qui devrait être mise en service en juin 2022 est de niveau 3. Elle sera suivie au cours des prochaines années par des centres de données construits à Kinshasa et à Lubumbashi, dans la province du Katanga.

Selon Robert Mullins, président du groupe Raxio, « le trafic Internet poursuit sa croissance exponentielle en RDC, avec un doublement du trafic quotidien rien que l’année dernière. Nous constatons, sur l’ensemble du spectre des infrastructures numériques, de nouveaux investissements significatifs visant à améliorer la connectivité, le pilier numérique, ainsi que la disponibilité et l’accès aux contenus dans le pays. […] Notre plateforme de centres de données fournira un volet essentiel et manquant de l’infrastructure numérique du pays, nécessaire pour appuyer la croissance numérique de ce pays avec des espaces de colocation abordables et de grande qualité ».

L’investissement de Raxio Group à Kinshasa fait suite à ceux consentis depuis 2019 en Ouganda et en 2020 Ethiopie. La société a construit un centre de données en périphérie de Kampala et est en train de construire celui d’Addis-Abeba dont les travaux ont quelque peu été retardés par la pandémie de Covid-19. La société prévoit de surfer sur la transformation numérique qui s’accélère en Afrique pour consolider son empreinte sur le continent.

« Nos centres de données faciliteront le trafic Internet entre les fournisseurs de contenu au niveau local et international et rendront l’expérience Internet plus rapide, plus fiable et plus abordable pour tous les utilisateurs du numérique » en RDC, a déclaré Robert Mullins.

Selon ReportLinker, le marché des centres de données en Afrique devrait atteindre une valeur de 3 milliards USD en 2025, soutenu par la pandémie qui a accentué la demande en connectivité à haut débit et en services de colocation. Raxio Group, à travers ses multiples investissements, se donne les moyens de tirer parti de ces revenus. 

Muriel Edjo

Lire aussi :

09/11/2020 – Raxio Group choisit le Mozambique et la RD Congo pour accueillir ses futurs centres de données

02/11/2020 – Raxio Group va construire le tout premier centre de données privé d’Ethiopie

26/03/2019 – Ouganda: Raxio Data Centre Ltd lance la construction de son centre de données du Namanve Industrial and Business Park

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Muriel EDJO

Source link

Capital Media

Read Previous

Confirmation unsure for Biden health secretary nominee Xavier Becerra By Reuters

Read Next

La BVMAC lance le recrutement d’un nouveau directeur général, un an après l’interruption du processus initié par la Beac

%d bloggers like this: