Safaricom discute avec Amazon sur l’intégration de M-Pesa à la plateforme d’e-commerce

(Agence Ecofin) – Les Kényans pourraient bientôt acheter en ligne sur Amazon et régler par M-Pesa. C’est en tout cas le projet que veut réaliser Safaricom qui bataille pour étendre la portée internationale de sa solution de paiement mobile. De gros profits sont en jeu.

L’opérateur de téléphonie mobile Safaricom est en discussion avec Amazon, la société technologique américaine spécialisée dans l’e-commerce et divers segments web. Les échanges portent sur l’utilisation de son service de paiement mobile M-Pesa pour les achats sur la plateforme du géant du commerce électronique. C’est Peter Ndegwa (photo), le président-directeur général de la société télécoms, qui l’a dévoilé jeudi 13 mai, lors de la séance de questions-réponses organisée en marge de la cérémonie de présentation des résultats financiers 2020 de Safaricom.

Le patron de l’opérateur leader du marché télécoms kényan a indiqué que le succès de ces échanges viendra renforcer la collaboration fructueuse qu’entretiennent déjà les deux entreprises. Safaricom et Amazon travaillent en effet déjà ensemble sur les services Web. Safaricom gère les ventes locales du service cloud du géant américain.

Le désir de Safaricom d’introduire M-Pesa comme moyen de paiement sur Amazon cadre avec son ambition d’étendre la portée internationale de sa solution de paiement mobile qu’il a déjà initiée en signant des accords de partenariat avec le géant chinois de l’e-commerce Alibaba Group Holdings Ltd et Paypal Holdings Inc.

En cas de succès, le partenariat Safaricom-Amazon contribuera à multiplier les revenus de M-Pesa qui a vu son chiffre d’affaires baisser de 2,1% au premier semestre 2020 à cause de la gratuité des opérations imposée par le gouvernement pendant la crise de Covi-19. La croissance a été retrouvée au second trimestre avec la fin de la gratuité des opérations au 4e trimestre.

La valeur des transactions M-Pesa a augmenté de 58,2% par rapport à l’année précédente pour se situer à 22 040 milliards de shillings (205,5 milliards USD). Le volume des transactions a augmenté de 29,8% pour atteindre 11,68 milliards contre 9 milliards en 2019.

Muriel Edjo 

Lire aussi:

18/11/2020 – Kenya: les sénateurs menacent à nouveau de séparer les activités télécoms et M-Pesa chez Safaricom

30/04/2020 – Kenya : le covid-19 fait grimper les profits de Safaricom, boostés par la data et le Mobile Money

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

One in Three U.S. Workers Changed or Lost Jobs in Past Year By Bloomberg

Read Next

Kasada Capital rachète un actif hôtelier en Namibie

%d bloggers like this: