la grève des employés des Télécoms annoncée pour le 11 juin fait planer un risque de perturbations des services

(Agence Ecofin) – Les opérateurs télécoms de Guinée seront scrutés à la loupe par le régulateur télécoms dès le 11 juin. Ils devront avoir pris toutes les mesures nécessaires pour maintenir l’accès des consommateurs à des services de qualité. Tout manquement pourrait leur couter cher.  

Les employés des différentes sociétés télécoms et fournisseurs d’accès à Internet, regroupés sous la Fédération syndicale autonome des télécommunications (FESATEL), annoncent leur entrée en grève vendredi 11 juin. Le mouvement de protestation prendra effet un jour après l’expiration du préavis de grève de dix jours adressé le 31 mai à Said Oumar Koulibaly, le ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique.

Au cours de la conférence de presse organisée il y a quatre jours, Abdoulaye Barry, le secrétaire général du FESATEL déclarait à l’intention du ministre que « notre Fédération vous a saisi à travers un courrier daté du 13 avril 2021 pour dénoncer la surtaxation du secteur des postes, télécommunications et assimilées et en même temps marquer notre opposition totale à l’application de l’arrêté N°457 du 29 mars 2021 du ministère des Postes et Télécommunications ».

« Suite à ce courrier, nous avons été invités à la date du 27 avril 2021 par le régulateur pour échanger sur le sujet. Cette réunion avec le régulateur n’a donné aucun accord et depuis cette date nous n’avons pas été contactés par vous pour statuer sur la question », déplorait-il.

Redoutant les conséquences de la grève, l’Autorité de régulation des postes et télécommunications (ARPT) a indiqué que les dispositions nécessaires seront prises par les opérateurs télécoms pour assurer la continuité et la qualité des services fournis aux utilisateurs finaux. Tout manquement aux obligations susmentionnées par les opérateurs durant cette période de grève de leurs employés conduirait à des sanctions, notamment le retrait pur et simple de leur licence.

Si la grève n’est pas désamorcée par les autorités du secteur des télécoms, les consommateurs des services télécoms de Guinée pourraient expérimenter de fortes perturbations des services dès vendredi prochain. Une situation qui nuira aux opérations de plusieurs entreprises publiques et privées, portant ainsi atteinte à l’économie nationale.

Muriel Edjo

Lire aussi:

25/11/2016 – Les travailleurs de MTN Guinée observent une grève de 48 heures

14/10/2016 – Guinée : Un nouveau mouvement de grève couve chez MTN

04/03/2021 – Guinée : la désactivation systématique des numéros mobiles non identifiés débutera le 2 mai 2021

02/03/2021 – La Guinée obtient l’appui de la BAD pour relancer l’opérateur télécom historique

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Muriel EDJO

Source link

Capital Media

Read Previous

A ‘tsunami’ of cash is driving rates ever lower. What will the Fed do? By Reuters

Read Next

Oikocredit investit 10 millions $ pour des PME agricoles au Nigeria

%d bloggers like this: