Nestlé Côte d’Ivoire dans le top 5 des meilleures performances boursières d’Afrique subsaharienne

(Agence Ecofin) – Avec de solides performances en 2020, et un premier dividende en cinq ans, Nestlé Côte d’Ivoire s’est attiré les faveurs des investisseurs de la BRVM. La valeur de son action réalise ainsi une des cinq plus solides croissances d’Afrique subsaharienne.

Avec une valeur en bourse qui était en hausse de 1056,25% vendredi 13 août, la filiale en Côte d’Ivoire du groupe agroalimentaire Nestlé figure dans le top 5 des entreprises cotées africaines les plus performantes depuis le début de l’année 2021. L’entreprise qui est présente sur la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) de l’UEMOA se positionne ainsi à la quatrième place, selon des données de marchés boursiers comparées par l’Agence Ecofin.

Nestlé Côte d’Ivoire doit cette performance à l’annonce d’un bénéfice net record au cours de l’année 2020, suivi d’un début d’année 2021 prometteur aux yeux des investisseurs, avec un bénéfice net du premier trimestre en hausse de 893% par rapport à celui de la même période en 2020. Aussi, pour la première fois depuis 2015, la société spécialisée dans les produits de l’agroalimentaire a distribué des dividendes, avec un rendement qui représente encore 10,9% de gains pour ses investisseurs.

Le management de l’entreprise faisait savoir au moment de l’annonce des résultats du premier trimestre que cette performance est le fait de la maîtrise de ses dépenses, mais aussi de l’accroissement de la productivité, suite à de précédents investissements.

Des possibilités de progression existent encore pour Nestlé CI. Sur la période de 12 mois s’achevant en fin mars 2021, l’entreprise a déclaré un chiffre d’affaires cumulé de près de 180 milliards FCFA. Cela fait 2,2 fois sa valeur en bourse qui est de 81,6 milliards FCFA. Mais les investisseurs, notamment les plus petits, seront attentifs aux résultats du premier semestre 2021 et des trimestres suivants.

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

le régulateur télécoms a donné aux opérateurs illégaux jusqu’au 31 août pour se mettre en règle

Read Next

The impact of AI adoption on supervisors

%d bloggers like this: