L’Afrique du Sud repousse à 2027 l’échéance pour l’arrêt définitif des réseaux 2G et 3G

(Agence Ecofin) – Le gouvernement sud-africain veut accélérer l’adoption de l’Internet à haut débit dans le cadre de ses ambitions de transformation numérique. En mars 2022, il a organisé la vente aux enchères du spectre des fréquences à haut débit pour les opérateurs télécoms.

Le ministère des Communications et de la Transformation numérique d’Afrique du Sud a fixé au 31 décembre 2027 la nouvelle échéance pour l’arrêt total des réseaux 2G et 3G dans le pays, rapporte la presse locale. L’extinction des deux réseaux commencera à partir du 1er juin 2025.

C’est en septembre 2022 que le gouvernement sud-africain a dévoilé une feuille de route pour arrêter les réseaux 2G et 3G, respectivement au premier semestre 2024 et en mars 2025. L’initiative visait à libérer des fréquences pour l’extension des réseaux 4G et 5G.

La feuille de route a été mise en place quelques mois après que le pays a organisé la vente aux enchères du spectre des fréquences télécoms à haut débit. A l’issue de cette vente, les opérateurs télécoms ont acquis des fréquences situées dans les bandes 700 MHz, 800 MHz, 2,6 GHz et 3,5 GHz, adaptées à la fourniture de services mobiles à large bande utilisant les technologies 4G/LTE et 5G.

Avec l’arrêt de la 2G et 3G, les abonnés télécoms sud-africains n’auront plus d’autres choix que d’adopter la 4G et la 5G. Telkom, Vodacom et MTN ont déjà mis en place des calendriers pour désactiver leurs réseaux 2G ou 3G, mais quelques obstacles subsistent. Il s’agit notamment de la cherté des appareils compatibles avec la 4G et la 5G. De plus, les réseaux 2G et 3G restent largement utilisés pour les applications machine-to-machine et IoT (Internet des objets).

Isaac K. Kassouwi

Lire aussi:

08/09/2022 —L’Afrique du Sud établit une feuille de route pour l’extinction de ses réseaux 2G et 3G d’ici 2025

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

Bank of Canada wary of premature rate cuts as underlying inflation persists By Reuters

Read Next

Les levées de fonds des start-up africaines ont baissé de 27% en glissement annuel en janvier 2024, à 77 millions $

%d bloggers like this: