Le Somaliland ne reconnait pas avoir donné au consortium DARE1 l’autorisation de faire atterrir son câble sur ses côtes

(Agence Ecofin) – Le gouvernement du Somaliland a déclaré, le 22 janvier 2020, ne pas avoir été informé de l’atterrissage du câble sous-marin de fibres optiques DARE1 sur ses côtes, à Berbera.

Lors d’un point de presse, Abdiweli Abdullahi Sheikh Yussuf (photo), le ministre des Télécommunications, des Postes et de la Technologie, a déclaré que « le gouvernement du Somaliland ne dispose d’aucune information préalable et n’a pas non plus autorisé un câble sous-marin à fibre optique pour une entrée au port de Berbera sur la mer Rouge. Djibouti n’a pas communiqué avec nous à ce sujet. Le câble appartient à Djibouti bien qu’il soit destiné à bénéficier à toute la région ».

D’après Abdiweli Abdullahi Sheikh Yussuf, la seule information détenue par le gouvernement était que Somtel, l’un des opérateurs télécoms du pays, tout comme Telesom et Somcable, avait une participation dans l’entreprise et que le câble DARE1 a une ambition régionale. La sortie du ministre intervient trois jours après l’inauguration officielle, par le Premier ministre djiboutien, des services opérationnels du DARE1 sur la côte djiboutienne et l’annonce de son extension vers les stations d’atterrissage de Mombasa en Tanzanie, Berbera au Somaliland, et à Mogadiscio, siège du gouvernement fédéral somalien.

Le câble DARE1 n’est pas la seule infrastructure télécoms dont le déploiement a été bloqué par le gouvernement du Somaliland, rapporte le site menafn.com. Le câble dans lequel Telesom avait un intérêt, après avoir conclu un accord avec OmanTel en février 2016, n’a pas pu entrer dans le pays depuis le Puntland comme il était prévu.

Lire aussi:

22/01/2020 – Djibouti Telecom, Somtel, Telkom Kenya et SubCom annoncent la fin du déploiement du câble sous-marin DARE1 d’ici mars 2020

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

la SFI investit environ 5,75 millions $ au sein d’une institution spécialisée dans l’octroi de prêts hypothécaires

Read Next

Fanisi Capital et Ascent Capital fusionneront pour créer un fonds d’investissement centré sur l’Afrique de l’Est

%d bloggers like this: